Le Brickfields: un immeuble aux multiples fonctions

La première tour mixte située dans le quartier Griffintown de Montréal allie espaces commerciaux, environnements de travail et unités résidentielles sous un même toit. Visite de ce projet immobilier multifonctionnel.

Selon les concepteurs du projet Brickfields, dirigé par Hugo Girard-Beauchamp, président fondateur de l'entreprise de développement immobilier Maître Carré, le tout récent immeuble de la rue Wellington s’inscrit à l’intérieur de deux fortes tendances : la révolution des aires de travail et la montrée de l’achat d’espaces de bureaux. L'idée était de créer une tour qui comprendrait des locaux commerciaux, des espaces de travail et des résidences en copropriété.

Pensé de façon à préserver l'intimité des résidents du côté résidentiel, l'immeuble comprend une entrée distincte pour les habitants qui détiennent également leur propre ascenseur. 

«Comparativement aux établissements d’affaires du centre-ville, ici, nous avons le privilège d’être dans un environnement moins stressant, moins rude en raison de la nature mixte de l’immeuble. Il y a moins d’achalandage et de trafic à proximité de l’immeuble, aux ascenseurs, dans les corridors, tout y est plus intime que dans un immeuble qui serait à 100% une tour à bureaux », affirme Hugo Girard-Beauchamp.

La tour qui compte 32 condos résidentiels, 6 bureaux en copropriété et 1 espace commercial à louer a été bâtie dans le respect du patrimoine environnant, et s'ancre dans le passé du quartier. La Maison Keegan, plus ancienne résidence de Griffintown, a notamment été intégrée au nouveau bâtiment, qui garde ainsi certaines caractéristiques d'autrefois, tout en présentant une façade à la fois moderne et intemporelle. 

«C'est aussi une tour qui ne consomme pas beaucoup d’énergie. On a choisi des matériaux locaux et investi dans des revêtements durables d'une grande qualité», ajoute Hugo Girard-Beauchamp. 

Un design personnalisé 

Les locaux du Brickfields, imaginés par la firme Desjardins Bherer - qui a notamment établi ses bureaux dans la tour - sont lumineux, personnalisables, et proposent une esthétique élégante.

«Habituellement, notre spécialité est le résidentiel haut de gamme. Nous n'avions jamais fait de projet multirésidentiel auparavant. On voulait donner le même soin à ce type de projet là, et être certains que l'aménagement soit ergonomique et fonctionnel. Maître carré nous a aussi demandé d’accompagner les acheteurs dans leur choix de design. Ils avaient donc trois heures avec nous pour réserver les finis et personnaliser leur unité», explique Marc Bherer, président et designer principal de la firme Desjardins Bherer. 

Outre le choix des teintes et des finis, les propriétaires de condos résidentiels ont aussi la possibilité de personnaliser leurs unités au niveau des espaces de vie. Du côté des environnements de bureaux, le même service est offert. 

«On a personnalisé les bureaux de plusieurs clients du Brickfields. Notre équipe a aussi développé le hall d’entrée commercial, que l’on voulait très contemporain pour créer une belle adresse sur la rue Wellington. On y retrouve une longue banquette en acier faite sur mesure et plusieurs œuvres d’art très fortes. Le hall d’entrée résidentiel quant à lui garde les vestiges du bâtiment historique présent. On a révélé les poutres, les boiseries, pour donner un style à l’anglaise, avec un côté confortable et plus classique», ajoute Marc Bherer. 

Pour Hugo Girard-Beauchamp et Marc Bherer, l’usage mixte du bâtiment et son aménagement raffiné rappelant le passé du quartier lui donnent assurément son côté unique. «Le projet est résolument contemporain, mais on a vraiment voulu travailler ce mélange entre l’apport historique et l'esthétique contemporaine», conclut le designer. 

Photos : Gorini 

comments powered by Disqus