Des pierres naturelles d’ici

On associe souvent achat local aux fruits et légumes, parfois à la mode et au design, rarement aux matériaux de construction. Il est pourtant possible de dénicher des pierres naturelles provenant de carrières québécoises. Survol de quelques produits disponibles.

Ardoise chez Centura

Centura distribue une ardoise provenant du Bas-du-Fleuve. Son principal atout est d’être non poreuse, contrairement aux ardoises issues d’Asie. Par conséquent, le scellant n’est pas obligatoire, mais peut tout de même être utilisé pour rehausser les couleurs de la pierre. Une autre de ses caractéristiques est sa résistance au gel, ce qui en fait une option intéressante pour l’extérieur. Centura l’offre sous forme de carreaux ainsi que de tranches pour comptoir ou meuble.

 

Granit et calcaire chez Ciot

Ciot offre une large sélection de granit québécois. Ses propriétés sont similaires à celles du granit d’ailleurs puisque le pourcentage de minéraux demeure le même. Ses différences se situent donc au niveau du visuel. Certains types de granit reviennent chaque année, mais il ressort parfois du lot des morceaux plus inusités. Ciot distribue et façonne la pierre (coupe, polissage et finition).

La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean est fertile en carrières de granit : on en trouve à Saint-Nazaire (Noir Cambrien), Métabetchouan (Canadian Violetta), Chute-des-Passes (Kodiac), La Baie (Polychrome) et Lac Morin (Vert Laurentien). 

On compte également des carrières à Rivière-à-Pierre dans la région de la Capitale-Nationale (Calédonia et Titanium Perle) ainsi que dans l’Estrie, où les tons de gris dominent (Gris Saint-Sébastien et Gris Stanstead).

Enfin, les carrières de Rivière-Pentecôte (Noir Nordique) et de Magpie (Picasso) sur la Côte-Nord fournissent les deux autres types de granit offert chez Ciot. Soulignons que le détaillant distribue aussi un calcaire de Havre-Saint-Pierre, dans la même région.

 

L’apparence avant tout

Contrairement aux fruits et légumes, où l’allure du produit importe peu, le choix d’une pierre naturelle se fait avant tout en fonction de son apparence. Marie-Claude Fréchette de Ciot et Nathalie Pope de Centura confirment toutes deux que les clients ne demandent pas spécifiquement des pierres d’ici, mais que leur aspect local constitue une valeur ajoutée, un « nice to have ». Comme pour la mode, on veut certes être écolos, mais il faut avant tout que ça soit beau !

 

Crédit photo d’ouverture : Ciot

comments powered by Disqus