Appartement Saint-Laurent par Atelier Barda : fluidité et minimalisme

Situé dans le quartier du Mile-end à Montréal, l’appartement Saint-Laurent a été conçu par la firme montréalaise Atelier Barda. Entre la chambre d’hôtel chic et l'appartement loft, cette réalisation a pour but d’accueillir une clientèle internationale œuvrant dans l’industrie de la mode.

Pour définir la vision de l’Atelier Barda, Antonio Di Bacco, cofondateur de la firme et architecte, reprend une fameuse phrase que son ancien patron lui répétait souvent : « Les projets doivent être travaillés de la petite cuillère à la ville ». L'agence montréalaise s'appuie effectivement sur l'idée de s'inspirer d'un objet jusqu'à définir sa représentation urbaine.

D’une superficie de 1150 pieds carrés, le local d’origine a été reconfiguré de manière à optimiser les pièces et offrir une circulation fluide et privative entre la chambre, le dressing et la salle de bain. L’idée était aussi de libérer l’espace pour offrir une large pièce de vie à aire ouverte, baignée de lumière naturelle.

Pour la structure, Atelier Barda a conservé l’aspect brut de la coquille afin de créer un contraste avec les détails intérieurs et la mise en œuvre soignée des matières nobles sélectionnées pour le projet. Les architectes ont pensé les différents volumes sous forme d’aplats. Chaque surface est donc traitée avec neutralité de façon à mettre en valeur les matières et les textures.

Un des éléments frappants du projet est la cuisine faite de chêne teinté noir au fini mat. Elle offre de subtiles variations de nuances suivant la lumière. Cet effet a été obtenu grâce à la technique du « shading » appliqué après la teinture dans le bois. Antonio Di Bacco ajoute qu’il aura fallu environ une quinzaine de tests pour arriver au résultat désiré.

Un autre détail pertinent du projet réside dans les rangements en hauteur. Encastrés, ils viennent s’accoter au niveau du dosseret en marbre. Cela crée un effet de fluidité. Dans le même ordre d'idées, les épaisseurs de matériaux ont été dissimulées pour obtenir des arrêtes franches à la jonction des surfaces, brouillant ainsi les perceptions de volume et de juxtaposition.

La firme montréalaise a aussi porté une attention particulière aux équipements de cuisine, aux portes et aux rangements des différentes pièces de l'appartement, tous se fondant de manière subtile dans le mobilier. Même les poignées s’intègrent aux différents éléments et deviennent quasi-invisibles. 

Pour le projet de l'Appartement Saint-Laurent, les architectes ont aussi conçu l’ensemble des pièces de mobilier libre du projet à travers leur nouveau studio Foraine. Résultat? Une collection sur mesure aussi fonctionnelle que raffinée. « Foraine est pour nous une entité à part entière avec un design personnalisé. On crée selon l’espace et l’histoire que l’on veut y raconter », déclare l'architecte.

Les deux sofas en cuir sauvage d’Argentine et la table à café surdimensionnée occupent de par leurs proportions généreuses l’ensemble de l'espace salon. La bibliothèque filaire métallique aux lignes graphiques et le banc en marbre faisant toute la longueur du mur donnent aussi vie à cette pièce clé du projet.

Dans la salle à manger, la table et les bancs, en chêne massif et aux piètements tubulaires métalliques noirs s’harmonisent aussi avec les matières de la cuisine. Dans la chambre, le lit et le bureau ont également été conçus en chêne massif contribuant à un ensemble aux lignes pures et sobres.

Bien que le projet de l’Appartement Saint-Laurent aura présenté des défis pour l’Atelier Barda, ceux-ci ont heureusement laissé place à un résultat des plus réussis : celui d’un appartement regorgeant de sobriété et d’élégance.

 

Crédits photo : Adrien Williams et Atelier Barda

comments powered by Disqus