Village Nordik : un circuit participatif dans le Vieux-Montréal

Pour sa 11 édition, Igloofest a demandé à sept studios de design montréalais de concevoir des abris hivernaux qui forment le Village Nordik. Focus sur quatre de ces installations. 

Sous la forme d’un village olympique, l’initiative s’inscrit dans le cadre des Hivernales du 375e de Montréal. Plusieurs des habitations temporaires invitent ses visiteurs à interagir ou s’exprimer dans leurs enceintes. 

Celsius!

La firme d’architecture L. McComber a créé un igloo solaire éco responsable qui réinterprète l’abri inuit traditionnel. Sa forme intérieure avec son puits de lumière zénithal reprend les caractéristiques du refuge primitif. Isolé du bruit et du froid par un épais manteau de vêtements récupérés, il utilise l’énergie solaire passive et active pour produire de la chaleur et s’éclairer.

Igloo de Lascaux

L’atelier multidisciplinaire Judith Portier évoque l’âge de pierre avec un igloo à l’image d’un magma volcanique qui aurait refroidi sous zéro en créant une forme minérale.

«Blue is the new green»- Dale Cools

Le jeune collectif d'architectes Kanva a conçu une coquille en sapins glacés qui se module au gré de la température extérieure. L’installation profite de la période succédant le temps des fêtes pour redonner une deuxième vie aux sapins de Noël.

Charlie le Yeti

La Camaraderie, studio de design multidisciplinaire qui crée des espaces participatifs, a conçu une habitation à l’image d’un personnage sympathique dont les humeurs évoluent en fonction des allées et venues des participants.

 

Les firmes Le comité, Daily tous les jours et Le clan Content signent également des créations pour cet événement. Les visiteurs sont invites à voter sur place ou en ligne pour leurs coups de cœur. Un prix de 2 500 $ sera remis à la firme de design qui aura récolté le plus de votes du public. Le Village Nordik est accessible jusqu’au 19 février, lors des heures d’ouvertures d’Igloofest.

comments powered by Disqus