L’expérience muséale augmentée : l’exemple d’After Dark

Interagir avec une œuvre, visiter une exposition à l’autre bout du monde en direct de son salon ou carrément faire partie d’un tableau, voilà quelques exemples de la manière dont l’ère numérique vient transformer l’expérience muséale. 

L'ère numérique n'a pas fini de transformer nos expériences... même avec le musée. Voici le premier article d’une série traitant des musées et des expositions qui ont misé sur les technologies, pour offrir une expérience bien unique à leurs visiteurs.

Visiter le musée la nuit, à l’aide de robots

Au Tate Britain à Londres, le projet After Dark du studio The Workers a permis à des internautes de partout dans le monde de visiter les lieux… en pleine nuit. Le temps d’une semaine environ, des internautes ont eu l’opportunité de piloter de chez eux quatre robots, à travers les salles du Tate entre minuit et cinq heures du matin, et ainsi avoir le musée « à eux seuls ». Munis de caméras, de projecteurs et de senseurs, ces robots avaient tout pour offrir une expérience complète aux curieux. Avec l’aide d’un système sonar et de RAL Space, ces visiteurs inhabituels ont été en mesure de « sentir » les obstacles, et par le fait même, éviter de fâcheuses collisions.

Prolonger l’expérience muséale

Bien sûr, le projet ne vise pas à remplacer une véritable visite au musée par une expérience virtuelle, mais plutôt d’ouvrir le musée au monde extérieur, de captiver une nouvelle clientèle et de leur offrir une expérience unique en son genre.

* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

 
comments powered by Disqus