Table Climatique et Nest, deux solutions pour réduire la facture d’électricité

Après la plante-lampe et l’éclairage ''bioluminescent'', voici deux autres brillantes façons d’économiser et de gérer l’énergie : le thermostat Nest de Google et rien de moins qu'une ''table climatique''...

Le mobilier pour se chauffer

La Table Climatique, conçue par l’ingénieur Raphaël Ménard et le designer Jean-Sébastien Lagrange est bien plus qu’une table à dîner ; entre sa surface en bois et sa base en aluminium, sont encapsulés des matériaux ''thermo-intelligents''. La base en aluminium anodisé, quant à elle, favorise les échanges thermiques entre la pièce et les matériaux du meuble.

Concrètement ça fait quoi ? Ces matériaux à changement de phase thermique absorbent la chaleur lorsque la température ambiante dépasse les 21° C, stockant celle-ci pour la relâcher quand la température descendra sous 21° C. Résultat, la table - grâce à ses matériaux fonctionnant un peu comme une éponge - permet de réguler la température de la pièce, de manière autonome.

© Colombe Clier 

Le concept de ces matériaux n’est bien sûr pas nouveau, mais le potentiel de la technologie et de ses applications n’en demeurent pas moins encore inexplorées. D’ailleurs, d’après ses concepteurs, la Table Climatique pourrait permettre d’économiser environ 60% d’énergie en terme de chauffage et 30% en terme de climatisation. Reste maintenant à voir si le concept issu du programme Zero Energy Furniture (ZEF), passera à l’étape suivante, celle de la production et de la mise en marché.

D’ici là, on imagine déjà les possibilités à la maison ou même au bureau, dont la température pourrait être entièrement ajuster grâce au mobilier.

La mémoire des objets... connectés

Du côté du thermostat Nest, pas de matériaux régulant la chaleur, mais plutôt un système connecté permettant de gérer de façon autonome - et surtout d’économiser - l’énergie. Racheté par Google en janvier 2014, Nest, comme son nom le suggère, prend soin de votre nid en votre absence. Observant vos habitudes et préférences en terme de chauffage, il les ''apprend'' et se charge ensuite de régler la température pour vous. Autrement dit, il garde en mémoire vos préréfences et vos besoins côté température - et sait même quand vous rentrez et sortez - pour utiliser uniquement l’énergie dont vous avez besoin.

Il vous tient aussi informé du nombre d’heures durant lesquelles il a chauffé la maison en affichant les données sur son écran, ou encore en vous faisant parvenir par courriel, via l’application, un rapport énergétique mensuel.

Bien sûr, au besoin, on peut toujours le programmer à distance ; question de l’aviser si vous ne rentrez pas pour souper...

 

* Ce texte fait partie d'une série d'articles sur les expériences inspirantes en technologie, présentée par TKNL.

comments powered by Disqus