Le Foiegwa, entre diner américain et brasserie française

Clin d’œil à la façon dont les anglophones prononcent les mots foie gras, le restaurant Foiegwa des Gauley Brothers, situé dans le quartier Saint-Henri, à Montréal, emprunte ses codes esthétiques et identitaires à deux héritages culinaires de la métropole.

Les frères Toby et Taylor Gauley ont uni leurs forces, il y a sept ans, pour se lancer dans la rénovation et le design d’intérieur. Le quartier Saint-Henri leur doit déjà le Barber Shop Notorious et l’Atwater Cocktail Club, à l'arrière du Foiegwa. Le bar à cocktails chic est d’ailleurs le point de départ de ces deux projets menés récemment par les frères Gauley et le groupe Barocco. Ce sont les contraintes du bâtiment qui ont fait naître le Foiegwa. Les fenêtres rondes et rectangulaires, ainsi que le recouvrement en tôle larmée de la façade du local ne pouvaient pas être modifiés. Ils sont donc devenus une source d’inspiration pour les designers. Le restaurant bénéficie ainsi d’une grande luminosité naturelle qui crée des ambiances différentes en fonction des heures de la journée. « J’aime imaginer des lieux oniriques où le visiteur se sent transporté ailleurs », explique Toby Gauley.

Un mur en miroir clair favorise également la diffusion de la lumière, et donne une impression de grandeur à l’espace de 2000 pieds carrés. Les designers ont transformé l’ancien local occupé par La Belle Province en un espace décontracté et sans prétention. « Nous souhaitions que le lieu ait une allure robuste où les clients se sentent à l’aise », souligne Toby Gauley. Pour ce faire, l’emploi de matériaux classiques, comme le marbre au fini mat, le bois et le métal ont été privilégiés. « Nous aimons utiliser des matériaux dans leur forme la plus simple pour qu’ils traversent le temps en beauté », confie Toby Gauley. Leur vieillissement a d’ailleurs été pensé dans le but de contribuer à l’élégance du lieu. Une finition à l’huile a été appliquée sur les parquets en point de Hongrie afin qu’une patine naturelle s'installe. Les banquettes en cuir brun ont déjà commencé à s’éclaircir près des points de couture. Enfin, les tuiles blanches arrondies sont là pour rappeler le restaurant d'origine américaine.

Côté décoration, les chaises de la salle à manger, trouvées chez Prunelle, rappellent celles du designer français Jean Prouvé, alors que les luminaires du plafond ont été conçus de pair avec Atelier Anaka. La galerie de portraits de célébrités montréalaises aux murs, signés Marc Tremblay, ajoute une touche humoristique aux lieux.

Les Gauley Brothers viennent d'achever la conception du Bird Bar, de la chef et animatrice télé Kimberly Lallouz, qui a ouvert ses portes ce 14 novembre.

Photo d'ouverture : © MatDeRome.

 

comments powered by Disqus