Une seconde jeunesse pour la gare Viger

Pour ses nouveaux bureaux au sein de la gare Viger, Lightspeed, un acteur majeur du commerce en ligne, a fait confiance à la firme québécoise ACDF Architecture qui s’est occupé de l’aménagement et du design de l’espace tout en préservant l’âme du bâtiment.

« Lorsque le président de Lightspeed nous a approché pour l’aménagement de leurs nouveaux espaces de travail, il recherchait un lieu épuré sans installations superficielles. Il fallait que ces nouveaux bureaux deviennent la vitrine de la compagnie  », explique Joan Renaud, lead designer chez ACDF et coordonnateur principal du projet.  « Après avoir visité plusieurs espaces avec eux, la gare Viger semblait être le lieux idéal, d’une part parce que la gare était à l’abandon et le promoteur cherchait un locataire principal, et d’autre part parce que notre spécialité est de mettre en valeur des bâtiments existants. Le côté prestigieux du château, ses poutres et charpentes de bois nous ont séduits et stimulé en même temps ».

Depuis plusieurs années, ACDF s’est spécialisé dans la mise en valeur d’espaces architecturaux par la matière, l’acoustique, la lumière et les détails d’assemblage tectonique. L’entreprise offre des services d’architecture autant pour de nouvelles constructions que pour des projets de restauration et de mise en valeur du patrimoine bâti existant comme peut l’attester leurs nombreux projets de revitalisation d’enceintes religieuses.

« Avec Lightspeed, on voulait créer un espace unique. Il y a des installations ponctuelles un peu partout. Nous n’avons pas touché à la façade, on voulait garder l’âme du bâtiment. On s’est inspiré du contraste de cet espace brut et on s’est introduit dedans sans trop toucher à ce qu’il se passe à l’intérieur. On a avant tout essayé de mettre en valeur les vestiges de la gare », affirme Joan Renaud.

Les espaces de travail qui sont parsemés de créations originales illustrent les propos du designer qui a su s’entourer de différents talents pour donner vie à ce projet. Jason Botkin et le collectif En Masse ainsi que l’artiste de rue brésilien Arlin Cristiano ont fait des pièces thématiques alors que Étienne Hotte a reçu le mandat de produire les tabourets en fibre de verre siègeant autour de la ''piscine''. Étant l'élément de convergence des employés du bureaux, cet espace thématique est un clin d’œil aux anciens locaux de Lightspeed, autrefois situés dans un quartier résidentiel et où les réunions avaient lieu autour d'une piscine résidentielle.

Un projet plusieurs fois récompensé

Pour ce projet, Lightspeed et ACDF Architecture ont reçu trois prix de la part  d’Interior Design Magazine dans le cadre de la cérémonie des MakeItWork Awards dans les catégories « Best Breakout Space », « Best Reception Desk » et « Best Budget Office », le tout en battant plus de 50 firmes en compétition. Le projet s’est distingué pour avoir su conserver l’âme et la structure du bâtiment tout en y insérant des éléments modernes. Ils se sont également vu décerné au début du mois de décembre le prix du « Mid-Size Tech Office » dans le cadre des Best of Year Awards. La collaboration entre les deux firmes n’est pas terminée puisqu’un projet d’agrandissement est déjà en route, « le projet de base était destiné à une entreprise de 180 employés, mais ils sont déjà en pleine capacité. On est en train de s’occuper de l’agrandissement destiné à accueillir 350 personnes ».

comments powered by Disqus