Conception d'une maison unifamiliale au Bic par _nature humaine

_nature humaine a récemment complété un projet de rénovation et d'agrandissement d'une maison unifamiliale située au Bic, un village dans la région du Bas-St-Laurent. Les propriétaires, montréalais d'origine et parents de deux enfants, ont récemment déménagé au Bic pour leur travail.  Suite à l'acquisition d'une petite maison dans les hauteurs du village, c'est vers Nature humaine qu'ils se sont tourné pour repenser les lieux. Un défi stimulant pour cette firme montréalaise.
 

La nouvelle maison se déploit sur deux étages. Considérant les besoins de la famille, les architectes ont agrandi la maison d’origine en y créant un nouveau volume en forme de L autour de celle-ci. Pour la réalisation du projet qui s’est fait à distance, les architectes ont eu l’aide du client, ce dernier était très impliqué dans le suivi de chantier. 

« Le fait de réaliser un projet à 600 km de Montréal implique d'appréhender le projet de manière différente, il faut créer une relation de confiance entre le client et les architectes. Nous avons travaillé étroitement afin que le projet se déroule de manière efficace », mentionne l'équipe de _nature humaine. De plus, le projet a été réalisé avec des entrepreneurs et fournisseurs de la région de Rimouski et du Bic. L’équipe d'architectes a expliqué qu’en plus de plusieurs conférences téléphoniques, ils se sont déplacés pour visiter les chantiers à la mi-construction et ils ont rencontré les entrepreneurs et les sous-traitants pour discuter et résoudre l'ensemble des problèmes.

Au Bic, on retrouve de grands terrains avec de petites maisons au toit en pente. La nouvelle construction se distingue des autres par son toit plat et ses matériaux. La maison d’origine que l'on a conservée est resté en brique, tandis que l’ajout est revêtu de métal et de bois.  Les architectes ont ainsi voulu préserver quelques caractérisques d'origine de la maison. 

À l’intérieur, les aires communes sont au rez-de-chaussée et les espaces privés sont à l’étage. La maison est construite à partir de deux axes principaux: « L'idée directrice était d'aménager une cour intérieure orientée au sud. De plus, ses axes permettent de créer des perspectives sur l'extérieur aux quatre points cardinaux structurant ainsi l'espace », mentionne Stéphane Rasselet, co-fondateur et architecte chez _nature humaine.  Ces axes finissent tous par de grandes fenêtres plancher à plafond laissant pénétrer la lumière naturelle. Ces axes sont mis en valeur par un revêtement de bois au plafond qui se poursuit vers l’extérieur, créant une connexion entre les deux univers. 

Des teintes de gris, de noir et de bleu reliées par des éléments en cèdre habillent les murs de la maison et créent une continuité visuelle entre les espaces de vie. Nature humaine, plus habitué à travailler le jaune, surprend par l'utilisation d'un bleu électrique. L’architecte explique : « l'idée de mettre du bleu dans le projet est arrivée au début du processus de création à la suggestion des clients. » Les tons de bleu ajoutent aussi un élément ludique pour les petits. De plus, l'utilisation de deux nuances de bleu permet de travailler la profondeur et de dynamiser les espaces.

Évidemment comme dans tout projet d'architecture, _nature humaine a porté une attention particulière aux détails. Par exemple, à travers l'un des axes, on peut apercevoir le garde-corps à l’étage. Celui-ci, réalisé en métal perforé, laisse passer les rayons du soleil créant un motif subtil au sol. 

Bref, _nature humaine a conçu une maison très ouverte qui s'intègre bien dans son environnement. Grâce à une solide collaboration entre le client et la firme d'architectes, le projet s'est très bien déroulé, que ce soit au Bic ou à Montréal! 

comments powered by Disqus